Les 1001 vies de Kujata

Les 1001 vies de Kujata

Ludivine Solis, de Sphère 3

Ludivine Solis

Sphère 3 : Émergence

 L'éclaireuse des bois brumeux

Ludivine Solis p.jpg

 

Au fin fond des terres sauvages, à plus de mille kilomètres de toute cité ou lieu-dit digne de ce nom, se trouve une gigantesque jungle noyée dans une brume épaisse. Il s'agit des bois brumeux.

Cela doit faire des dizaines, ou des centaines, d'années que personne ne s'est égaré aussi loin pour avoir la folie de s'aventurer dans cette jungle. Alors en revenir...

Toutefois, si vous arrivez à traverser cet enfer, vous découvrirez qu'en plus de tous les désagréments d'une jungle ordinaire, il faut y rajouter de la brume très épaisse qui  vous empêche d'y voir clair à plus d'une dizaine de mètres.

Évidemment, là encore, ça reste une promenade de santé... Aurai-je oublié de signaler qu'ils sont infestés de créatures mortelles dénommées "Monstres de la brume" ? D'après les rumeurs, en voir un est synonyme de mort. Rassurez-vous, la plupart du temps, vous ne les voyez pas... Vous êtes mort avant.

Au milieu de cette forêt maudite se trouve une grande colline dont une partie s'extirpe des bois brumeux. À la surprise de tous, vous y trouverez un village. 

Comment se sont-ils trouvés ici ? Eux-mêmes ne le savent pas, ou plus.

Entourée de forêt, la colline possède en son sommet de nombreuses et grandes maisons avec plusieurs étages chacune, tout le reste n'est que champs et on peut voir que de nombreux jardins sont présents sur les toits. Même si la colline a été en partie déboisée, de majestueux arbres très bien entretenus sont encore présents et servent de support aux constructions. Les bâtisses sont de robustes bâtiments construits en bois dans les arbres et sur d'imposants pilotis profondément enfuis dans la terre, ce qui leur permet d'être droits et stables. De nombreuses passerelles les lient les uns aux autres.Les gigantesques racines permettent de retenir la terre malgré la forte densité des constructions. Le plus imposant d'entre eux  est un lieu de vénération en tant que siège du temple de la nature.

 

Le village se divise en plusieurs grandes familles et toutes sont plus ou moins liées par le sang. De par le passé, il y a eu certains conflits, toutefois, les conditions de vie étant difficiles, l'Histoire raconte qu'il n'y en a jamais résulté de graves conséquences. Actuellement, les familles sont soudées entre elles et liées par la survie et la prospérité du village. Cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas quelques tensions et "histoires de famille" parfois "croustillantes".

 

Chacune d'entre elle possède une tâche importante au niveau des ressources du village comme la charge de l'eau, l'agriculture, la cueillette, la foi, la magie, les herbes médicinales, les métaux et le bois.

 

De manière chaotique, un conseil d'ancien de chaque famille se réunit lorsqu'un problème survient. Il peut s'agir d'une attaque de monstres du brouillard, ou bien lorsqu'une pénurie d'une ressource se profile pouvant indiquer une périlleuse expédition de récoltes dans les bois brumeux, ou encore pour la préparation de la prochaine festivité.

 

C'est en ce lieu qu'est née Ludivine Solis, une humaine, aujourd'hui adulte... ou presque. Elle possède de trop longs cheveux blonds qui ont l'air presque vivants lorsqu'elle se déplace. Elle a des yeux bleus et un charmant visage pâle. Elle s'habille toujours d'une combinaison étrange, mélangeant du cuir et un métal d'origine inconnue, ainsi que des bracelets aux chevilles et poignets. Au-dessus de ça, elle porte une armure de cuir ainsi qu'une épée enchantée.

 

Elle vivait avec son frère et ses parents. Son père et son frère s'occupent de l'entretien et de la récolte du bois tandis que sa mère, Teresa, fait partie des éclaireuses. C'est une forte tête qui n'a pas la langue dans sa poche. Elle avait pour habitude de jouer avec ses enfants à des jeux que toute personne sensée qualifierait de dangereux. Toutefois, en tant que prêtresse d'Lishiyol, le dieu du chaos, et pratiquante du blitz du Flux (la magie liée aux mouvements), ce genre de considérations ne l'affectait pas. Surtout que ces enfants, inconscients du danger dans lequel ils étaient, adoraient ses jeux. Lorsque son frère a prit conscience qu'ils avaient frôlé la mort à de nombreuses reprises, il a tourné le dos à Lishiyol pour se consacrer aux prières envers la nature. Il a fui les tentatives d'enseignement de sa mère qui voyait en ses enfants de futurs éclaireurs. Heureusement (?), elle ne fut pas déçue par sa fille qui embrassa cette vocation.

 

De tempérament fougueux, voir téméraire, Ludivine a choisi de devenir un des éclaireurs de la brume qui sont parmi les seuls à s'approcher de celle-ci afin de protéger les autres villageois des horreurs qu'elle contient. Même si jusqu'à aujourd'hui, elle n'a vu aucun des monstres qui l'habitent, elle s'est entrainée tous les jours au combat et à la maîtrise du blitz du Flux  afin d'être prête le jour de la bataille.

 

Les éclaireurs sont un groupe de marginaux dans le village. Ce sont les seuls assez fous pour braver le danger du brouillard, et rien que pour ça, beaucoup les regardent avec des yeux remplis d'admiration mêlée de crainte. Ça ne les empêche pas de partager du bon temps avec eux. Ils ne sont pas traités différemment des autres mais il n'en reste pas moins que c'est toujours dans ce groupe que sont ceux qualifiés de "bizarres", à l'exception près par les prêtres d'Lishiyol... On nous dira que ce sont souvent les mêmes personnes.

 

Récemment, un grave problème est survenu au village de la colline brumeuse. La brume se propage et gagne doucement du terrain d'année en année, si jamais elle arrive jusqu'au village, c'est la fin, les monstres le détruiront. Les anciens du village ont donc décidé d'envoyer l'élite en mission par delà la forêt brumeuse afin de trouver de l'aide pour mettre fin à cette situation catastrophique. Pour cela, à chacun a été confié l'une des dernières combinaisons enchantée leur permettant de voler tel un oiseau.

C'est ainsi que Ludivine et une dizaine d'autres membres des éclaireurs de la brume partirent au quatre coins du monde afin de sauver leur village.

 

Hélas, le monde extérieur n'est pas une contrée accueillante qui s'inquiète du sort d'un village perdu dans un coin oublié de tous dont parle une  étrangère perdue qui ignore les us et coutumes du reste de l'univers.

Ludivine Solis était loin de se douter que ce monde serait plus nébuleux que la brume elle-même...



09/09/2015
0 Poster un commentaire