Les 1001 vies de Kujata

Les 1001 vies de Kujata

Mélusine Htilil, de MMC

Mélusine Htilil

 Matérias, Mogs et Chocobos, Final Fantasy le JDR

 

 Mélusine.jpg

 

 

Tous les souvenirs qu'elle possède sont de cette maison. L'immense manoir de la famille Htilil est un bâtiment vraiment impressionnant, tant par sa taille, son architecture, son luxe, ses terrains ou que sa renommée et celle de la famille qui l'occupe.

Beaucoup, vendraient père et mère pour pouvoir y vivre.

 

Pourtant, en son sain, vit une jeune damoiselle qui ne rêve que d'en partir. Fille à maman de Lady Htilil, Mélusine souhaite gagner la liberté, être importante (ce dont elle ne doute pas), explorer le monde et écrire des romans à ce sujet.

Agée de 16 ans, très bientôt 17, elle a des cheveux rouges clairs, les yeux gris avec des pupilles fendues. Elle mesure 1m70 si on prend en compte ses oreilles félines de poils gris foncés angoras. Un visage et un corps proche de la perfection habillé d'une tenue de voyage de haute qualité en cuir couvrant trop peu son corps, elle est doublée d'une extension métallique où l'on peut voir des symboles et runes cabalistiques. Cette extension noire et grise va de sa poitrine jusqu'à sa main droite, formant sur cette dernière des griffes. De cet habit, on peut voir ressortir deux grandes ailes membraneuses de la même couleur que ses cheveux.

 

Dans cette demeure, Mélusine a toujours vécue entouré de nombre serviteurs répondant à ses ordres ou plutôt à ceux de sa mère. La plupart de ses subordonnés sont des mogs et les rares serviteurs "humanoïdes" sont exclusivement des femmes.

Elle n'a jamais rien connu d'autre que la vie de château et une éducation très stricte de sa mère et de ses professeures. Culture, chant, séduction, spiritualité, osmose et pouvoir... Des sujets barbants qui, ô soulagement, étaient entrecoupés d'autorisation exceptionnelle de monter sa chocobo et  de parcourir l'immense parc avec son volcan qu'elle connaît par cœur.

 

Sa famille connue se résume à sa mère, Kerrigan Htilil et même si les domestiques parlent de sœurs ou de frères voir d'autres membres familiaux, Mélusine n'a jamais rien eu qui prouvait leur existence. Sa mère restant toujours muette sur ce sujet avec elle... En plus de la rendre de mauvaise humeur.

De ce qu'Mélusine croit, sa mère est le centre du monde et possède tout ce qu'elle trouvé digne intérêt de posséder, que se soit des biens ou des personnes. Capable de se dédoubler, certaines de "ses mères" partent souvent vers d'autres cieux mais n'a jamais vraiment confié à sa fille où elle allait à part que "c'était important" et qu'elle était "trop jeune".

Sa mère est la plus puissante de tous, elle contrôle tout, sait tout et voit tout. Ses talents ne sont pas de la supercherie, même si cela est rare, certains serviteurs qui ont essayé d'abuser de sa confiance en ont fait les frais. Le volcan gardera à jamais des traces de la colère de la mère de Mélusine et le manoir a déjà subir de lourds dégâts par le passé. Des rumeurs de domestiques parlent du fait qu'il y avait une autre montagne autour du manoir jusqu'au jour où Kerrigan apprit une "mauvaise nouvelle". Mélusine n'a jamais su si c'était vrai et elle s'est bien gardé de le demande à la concernée.

 

Longtemps Mélusine a été persuadée de l'omniscience de sa mère jusqu'à très récemment où sa cette dernière s'est trompée sur certaines choses anodines concernant sa fille. De sa mémoire, cela n'était jamais arrivée qu'elle arrive à bluffer sa mère, le jour de sa libération était donc si ce n'est proche, c'était du moins envisageable.

 

Suite à une énième dispute avec sa mère sur le fait qu'elle soit "trop jeune", "pas prête", "encore une enfant", "trop capricieuse", etc. pour suivre sa mère ou partager ses expériences de dehors. Des reproches qu'elle a entendu trop souvent et une fois de trop, elle décida de préparer efficacement sa fuite de cet "saleté de manoir".

Pour avoir déjà essayé petite, partir par le ciel était bien trop visible, sa mère la repérerait tout de suite. Toutefois, son plan était de passer par le sous-sol grâce aux talents fouisseurs de sa chocobo qui est depuis récemment capable de se déplacer comme une taupe.

 

Elle attendit la veille de son anniversaire, qui devait arriver dans quelques jours afin de profiter des préparatifs pour prendre la poudre d'escampette. En se disant, que sa mère lui pardonnerait peut-être plus facilement ce jour là, elle semblait attendre cette journée impatiemment elle aussi...

A sa grande surprise, son plan marcha sans accro, elle réussit à prendre quelques affaires et sa chocobo et à l'amener loin de toute l'agitation de la préparation et de la faire creuser son tunnel.

Au bout d'une heure, elle était "dehors".

Elle avait déjà vu en volant au delà du parc du manoir mais y être était vraiment autre chose.

 

Elle était libre. Une sensation nouvelle, bizarre, qui la soulagea comme si un poids venait de disparaître. Mais aussi, une certaine peur de l'inconnu. Chacun de ses pas étaient lents et calculés pour profiter de l'instant et faire attention à tout. Un nouveau décor qu'elle n'avait pas vu déjà 100 fois s'ouvrait à elle à chaque instant. Elle était comme dans un rêve...

Puis le cauchemar arriva.

Cette sensation...

Elle ne pouvait l'oublier.

C'est celle de sa mère en colère qui est en train de déployer son énergie !

Sentant à cet instant comme si dans son dos il y avait le regard de sa mère. Elle n'osa même pas jeter un regard et sauta sur sa chocobo pour partir à toute berzingue le plus loin possible.

Elle ne sait combien de temps elle a chevauché ni vers où mais sa chocobo devait aussi sentir le danger car ce n'est que lorsqu'elle s'est écroulée de fatigue que la course s'est arrêtée. Mélusine fit sortir de sa bague sa domestique Mog pour lui demander d'installer le camp tout en lui expliquant en quatre mots la situation toute essoufflée "Partie... Maman... Colère... Fatigu...", sur ce dernier elle s'endormie en ronflant à coté de sa chocobo qui en faisait de même.

 

 

Ceux que je connais :

 

Kerrigan, ma mère.

Elle est le stéréotype de la mère sévère mais bienveillante.

Son pouvoir est essentiellement télékinésique, elle a la puissance d'un souffle d'explosion nucléaire, elle arrache les strates sur des dizaines de mètres, elle peut transformer un camion en "pop corn" et elle vaut à peu prêt holà au niveau physique, si ce n'est qu'elle se régénère d'une façon monstrueuse.

Sa perception est hallucinante, en se concentrant, elle peut voir des choses à l'autre bout de son domaine depuis les hauteurs.

Elle a toujours été distante, mais je pense qu'elle a toujours voulu ce qu'il y avait de mieux pour moi.

Je ne connais pas de limite à sa puissance.

Je sais qu'elle m'a toujours caché des choses, mais aussi que j'y avais un grand rôle à jouer dedans.

Et pourtant je me suis enfuie, sa colère devrait être aussi démesurée que son pouvoir lui-même.

 

Hélium, mon professeur principal.

Elle est peut-être ce qui a le plus ressembler à une mère pour moi, très disponible, sa voix douce et son sourire étaient réconfortant.

Toutefois, elle partageait beaucoup de secrets avec ma mère.

Parfois il me semblait même voir de la pitié dans son regard.

Elle est très compétente en médecine comme dans les sciences, contrairement à Holà, elle est normalement constituée.

C'est en rentrant dans ses appartements que tu as pu saboter les systèmes de surveillances,

principalement des drones parcourant la demeure afin de pouvoir t'enfuir.

Attentionnée, elle me donnait toujours un médicament pour n'importe quel prétexte, d'ailleurs il y avait parfois des effets secondaires (convulsions et autres, mais c'était rare).

Elle me demandait de ne surtout rien dire à ma mère.

 

Mogaltesse

c'est une noble chipie.

Bon d'accord, certains cataclysmes étaient peut-être dû aux fois, quand j'étais petite, au fait que je lui vole son paquet de cartes enchantés, celui pour lequel elle m'avais mis en garde des dizaines de fois.

Elle est amusante et prononce plus de Kupo, une mog quoi.

Elle a un accord avec Kerrigan pour que les Mog puissent s'exiler dans le territoire du manoir.

Ils craignent une nation nommée Madvarkath ou les gens sont complètements fous selon les dire des mogs :

"Et en plus y'a plus de Kuppotier KUPPO !"

 Cette mogesse capricieuse dispose d'un talent entropique très particulier, elle dispose d'un jeu de tarot qui peut distordre le destin de l'univers : "Élémentaire, tel est le pouvoir de Mogaltesse Kupo !"

 

Holà, ma garde du corps

J'apprécie beaucoup Holà, elle est loyale, efficace, elle peut défoncer un mur en béton de 3m d'épaisseur à mains nues mais ce n'est qu'un détail. Elle semble inépuisable, elle a déjà veillée sur moi plusieurs jours d'affilés quand j'étais malade et fiévreuse.

Elle m'a déjà sortie d'affaire lors d'un cataclysme du manoir.

Elle est silencieuse et parle rarement pour ne rien dire, elle aime la salsa.

Si une personne est déjà sur mes traces, c'est bien Holà.

Une pisteuse de talent et chasseuse d'anges.

Jamais elle ne lâchera ma piste, elle préférerait mourir à la tâche plutôt que d'avoir à faire à ma mère.

 

 

Le reste n'était que du petit personnel avec lequel je n'ai pas eu le temps de m'attacher.



07/04/2015
0 Poster un commentaire