Les 1001 vies de Kujata

Les 1001 vies de Kujata

Obscuro Sakura, d'Anima

Obscuro Sakura

Anima

Guerrière convocatrice

 

                                                                Auteur ? SennoMakoto

 

Obscuro Sakura est une Duk'Zarist, une humaine avec une essence de néphilim liée à l'obscurité et au feu.

Elle a actuellement tout juste 13 ans, elle mesure 1m61 pour 51 kilos, une peau pâle, de longs cheveux roses teintés de rouge, des yeux très clair avec des reflets rouges.

 

Elle n'en a pas l'air, mais la nature a été extrêmement généreuse en ce qui concerne sa constitution physique et spirituelle mais en dépit de capacités intellectuelles et perceptives qui sont justes dans la moyenne.

Depuis toute petite son essence surnaturelle lui a octroyé des capacités surnaturelles étranges. Elle voit les esprits et ce qui est normalement invisible aux yeux des humains. Sans compter sa perception des fils bizarres qui sortent et relient toutes choses. Des filins très fragiles qui lorsqu'elle les tranche provoque de graves répercutions et traumatismes sur ce qui ils sont liés.

 

D'origine un village dans la contrée de Remo, au bord de l'océan, vivant avec ses parents. Sa mère ancienne artiste, son père paysan de classe pauvre, n'ont guère eu beaucoup de temps de s'occuper d'elle. Elle aidait son père aux champs et se battait souvent avec les autres enfants en raison de ses différences perceptives. Elle aimait aussi se venger d'eux en bâtissant des insectes avec les noms de ses camarades trop fort pour elle, les torturer et les écraser.

 

A ses treize ans, une comète était visible dans le ciel. Un jour plus tard, ce fut l'horreur.

Le village se trouva à feu et à sang, elle, deux jeunes femmes et un jeune homme étaient à l'origine de la tragédie. Des flammes, des monstres, des explosions, de la chair et du sang tombèrent partout autour d'eux sans en être la cible. Cela dura jusqu'au matin sans que rien ni personne ne puissent arrêter l'enfer de se déchainer.

Perdue, traumatisée, en larme, à genoux au milieu de son village, une des jeunes femmes l'aida à se relever visiblement aussi choquée qu'elle.

Avec les deux autres personnes, ils regardèrent ce dont ils étaient à l'origine.

Un spectacle effroyable, des cadavres partout, tout est en cendre, son père et sa mère sont méconnaissables, carbonisés à point avec des membres arrachés. La dernière vision qu'elle a de ses parents sont des regards d'effroi en la fixant.

 

Il ne reste plus que 3 maisons encore debout et moins d'une dizaine de personnes vivantes sur les quelques cents ou deux cents habitants du village.

Devant elle et ses trois complices se tiennent le fils du maire et le grand forgeron avec son énorme marteau et les derniers survivants... Ils lui parlent, elle croit... Le ton est menaçant. Elle comprend sans vraiment percevoir les paroles. Inquisition, fuir, vous. Les seuls mots qui résonnent encore dans sa tête.

 

« C'est tout ? » pense-t-elle. Dans sa tête de trop nombreuses réflexions font et viennent.

« Je viens de tuer, peut-être, tout mon village avec les trois autres et nous ne sommes pas détruit sur le champ ? On doit juste partir ? Ca veut dire quoi ? Que tuer tout ce monde ce n'était pas si grave ?

Ils vont appeler l'inquisition, les tueurs de surnaturels ? Ils ne le font même pas eux même ? Les lâches ! Dites moi au moins que ce que l'on a fait ce n'est bien. Ou des gifles ! Même pas ? Vous avez pitié de nous, c'est ça ? »

 

Lorsqu'elle reprend conscience de où elle est et de ce qu'elle fait, elle se trouve dans les collines. A plusieurs Km de son village. Il fait froid, la nuit va bientôt tomber. Elle regarde plus attentivement ses compagnons d'infortunes, ils semblent perdus. Il faut faire du feu... Dans sa tête, plus grand chose n'a vraiment d'importance à part sa vie, mais celle des autres, qu'importe... Ceux qui avait l'autorité pour la punir de ce qu'elle avait fait, même sans s'en rendre compte, n'avait rien fait.

Elle a perdu le peu en quoi elle tenait, il lui reste de souvenir que la faux de son père et le beau manteau qui appartenait à la mère de sa mère lorsqu'elle était petite. Ce sont les seuls liens qui lui restent avec ce qui avait fait d'elle une humaine.

 

 

Points forts :                                                                         Points faibles :

- Convocation                                                                       - Sadisme

- Combat à la faux                                                                - Paria     

- Evaluation magique et occultisme                                 - Faible (enfant)

- Vison spirituelle                                                                 - Allergie au fer

- Yeux de la mort                                                                  - Incompétences

- Régénération magique

- Résistance naturelle accrue




07/07/2012
0 Poster un commentaire