Les 1001 vies de Kujata

Les 1001 vies de Kujata

Pixie, de Dragon Age

Pixie

 Dragon Age

pixie b.png

 

Pixie est une jeune elfe d'une quinzaine d'années. De cheveux noir avec une peau assez mate, ses traits sont très fins, malgré son âge, ils sont encore très juvéniles.

Son attitude est assez perturbante. Elle abord toujours un sourire un peu amusé et curieux dans toutes les situations et son regard est très enfantin.

Ne tenant pas en place et ne sachant pas se tenir, elle a toujours les yeux qui regardent partout, s'intéressant à tout. Ensuite elle commence à tripoter les affaires du lieu où elle se trouve. Enfin, elle pose des questions sur tout ce qu'elle a trouvé et parfois même y répond selon ce que son imagination débordante a pu trouver comme histoire concernant ses trouvailles.

 

Pixie n'a jamais connu sa famille. Ses premiers souvenirs sont dans un orphelinat de Dénerim. Un véritable enfer valant guère mieux qu'une prison pour enfants où leur destin était d'être vendu à on ne sait qui. Durant son "séjour", elle avait copiné avec un groupe d'enfants qui se seraient les coudes autrement qu'à cause du manque de place dans cet endroit surpeuplé.

Pour survivre, ils devaient voler dans la réserve afin de manger à leur faim. Ceux qui faisaient le coup caché son visage derrière un masque de fortune afin d'éviter de se faire reconnaître. Celui qui se faisait chopper était roué de coups par la matrone et ses surveillants : tous étaient des humains gras et puants dans tous les sens du terme.

Suite à un vol de trop de la part d'un de ses camarades, les "surveillants" avaient décidé dans faire un exemple et l'ont torturé devant tous les enfants avant de l'enfermer dans la cave.

 

Ce jour là, le groupe décida d'aller le délivrer et de s'enfuir de ce lieu. A cette décision, le nom de "la confrérie des masques" a été décidé comme nom de ce groupe.

L'opération de secours était simple, juste un vol de clés pas vraiment cachées, mais un des ses camarades a été capturé par un des surveillants, ce dernier armé d'une dague menacé de le tuer si le groupe de vauriens ne revenait pas tout de suite. Pixie n'était pas encore partie et voyait toute la scène cachée. Suite à la menace, elle sortie de sa cachette et mordit l'homme à la jambe. A la suite de quoi il lâcha sa dague et l'ami de Pixie. Après une lourde série de coups, Pixie arriva par hasard à attraper l'arme et à frapper l'homme qui tomba lourdement.

Traumatisée par tout ça, elle laissa tomber la dague et resta debout paralysée. Son camarade piqua la bourse de l'homme et prit le bras de Pixie, la forçant et  la trainant loin de l'orphelinat tandis que l'homme se vidait de son sang.

L'acte resta un secret entre lui et Pixie, le reste de la bande n'en su jamais rien.

 

Un ancien de l'orphelinat, dehors depuis peu, a recueilli le groupe et l'a caché dans la cave de sa maitresse. Il avait été vendu par une jeune femme  pour s'occuper d'une vielle dame. Ils apprirent plus tard que cette femme était la chef d'un réseau de prostitués et que la dame en était une à la "retraite".

 

L'ancien ne pouvant subvenir au besoin de tous, pour survivre, le groupe s'organisa des vols en utilisant des méthodes plus sophistiquées et en agissant de concert.

Ils réussirent à bien s'en sortir. Ce qu'ils trouvaient ou volaient suffisait pour survivre et ils commençaient même à y avoir du confort comme des lits, de l'argent et des stocks de nourriture. Un jeu fut mis en place : chaque vol rapportait un certain nombre de point selon sa difficulté et celui qui en avait le plus gagné le droit de donner un gage à quelqu'un, une faveur ou on devait lui faire un cadeau, ce petit jeu permettait à tous de garder le sourire et de souder le groupe. Pixie, de son côté, avait complètement occultée son "acte", comme si il avait été effacé de sa mémoire.

 

Toutefois, la chef des prostitués repéra le groupe de "la confrérie des masques" et en parla à différentes relations.

 

Un jour, des adultes : des hommes, des elfes et des nains s'invitèrent dans la confrérie des masques. Ils proposèrent au groupe de les rejoindre, leur faisant aussi comprendre que le choix était plutôt limité car ils leur dirent que la chef des prostitués avaient l'intention de les dénoncer et donc qu'ils devaient quitter leur repère au plus vite. Les adultes se proposèrent gentiment de les accepter dans leur organisation afin de les "aider" et de les "sauver".  

La troupe accepta, si certains le faisaient à contre coeur, la majorité était naïvement content de voir que certains adultes pouvaient être gentils de les accueillir.

 

Cette guilde se révéla ne pas être qu'une guilde de voleurs mais aussi d'assassins et trafiquants de drogues et poisons. Au fur et à mesure du temps dans cette organisation, les enfants apprirent les ficelles du métier, les adultes avaient bien fait leur "éducation" en les enfonçant très progressivement dans des affaires de plus en plus douteuses au cours desquels ils apprirent le pire.

Néanmoins, le groupe des "enfants" restait très soudé et s'entraidait. Ils continuèrent leur jeu de points auxquels se rajouta les autres délits et crimes. Cela leur permettait d'éviter de faire face à la réalité et des horreurs qu'ils pouvaient commettre. Pixie perdit complètement le sens des réalités, occultant de plus en plus ses actes les plus odieux soit en développant de multiples personnalités, soit en déréalisant complètement les actes de sa vie entière comme si c'était un jeu géant : Les gens ne peuvent pas vraiment tristes d'être morts car ils vont au paradis ; leurs proches non plus car ils ne peuvent qu'être heureux que ceux qui meurent soit maintenant dans un monde plus beau et heureux, etc.

 

Curieusement, Pixie est heureuse. C'est simplement car tout le reste n'existe tout simplement pas. Tout ce qui se rapproche de la souffrance est occulté dans sa mémoire ou est transformé en des souvenirs "gentils" ou encore appartient à une personnalité qui reste confinée dans son esprit.

 

La guilde finit par accepter le jeu et la mise en place des points même si elle le fait de manière plus professionnelle. Elle existe maintenant sous le nom du "Baal masqué", renommée ainsi suite à la dissolution de la dernière causée par l'arrivée en force de la garde dans un des QG, cherchant à exterminer toute trace de cette racaille.

L'ordre de dispersion a donc été donné et une grande partie de la guilde est partie à travers le pays dont Pixie.

Elle profite de cette nouvelle liberté pour s'amuser à travers le monde pour y vivre plein d'aventures à raconter à ses amis et bien sûr gagner un maximum de points !



06/04/2015
0 Poster un commentaire