Les 1001 vies de Kujata

Les 1001 vies de Kujata

Sophiane Milfilwera, Werewolf du Monde des ténèbres

Sophiane Milfilwera

Monde des ténèbres 

 

Werewolf

 

 Sofiane Milfilwera.jpg 

 

Que je parle de moi ?

D'accord. Je m'appelle Sophiane Milfilwera. Mon plus lointain souvenir remonte au bruit de grincements du bois dans le froid accompagné d'une forte odeur de marée. Un bateau voguant sur l'océan, je pense... Genre comme un vieux voilier à trois mats comme dans les reconstitutions historiques de musée. J'avais peur. Je voudrais travailler comme avocate et conseillère juridique dans une organisation de protection de l'enfance lié à l'hospice pour enfants "Carnduck Place" dans notre petite ville de Victoria sur l'île près de Vancouver. Je m'occupai de protéger les enfants contre ceux qui leur veulent du mal et de les placer dans des endroits où le mot amour a un sens. Contrairement à ce que disent les gens, je ne pense pas être ni spécialement belle ou intelligente. Mais je comprends qu'ils puissent se tromper, aucun de ces "gens" n'a jamais connu quelqu'un avec ses caractéristiques. Si je ne l'avais connue, peut être alors je trouverai, moi aussi, certains "humains", comme elle les appelait, jolis ou vifs d'esprit. Non, personne ne lui tient comparaison...

 

Oui, oui, je vais vous raconter mes souvenirs de cette femme, Katie Masineau

Même si les mots et ma vision des choses doit être bien pâle face à la réalité.

Mon second souvenir le plus ancien et que je me suis dans un lit à l'hospice pour enfants de Carnduck Place. J'avoue que ma mémoire est souvent floue lorsque j'essaye de me rappeler de mon enfance. Je ne sais plus si c'était la meilleure partie de ma vie ou mon pire cauchemar... Ma mémoire me dit que j'y ai passé des jours merveilleux, pourtant je ne comprends pas pourquoi j'ai un sentiment de malaise si fort que j'en tremble encore lorsque je vous en parle.

J'y étais heureuse... Je crois... Il y avait d'autres enfants, des malades ou handicapés pour la plupart, et des adultes, je n'ai pas beaucoup de souvenirs d'eux. Je les considérai comme moches ou bêtes il me semble. Je ne devais pas être très sociable à l'époque. En même temps, pourquoi j'aurai essayé de m'en faire des amis ? J'avais avec moi la meilleure personne au monde.

Je me souviens surtout de cette personne qui nous intéresse, Katie Masineau, une femme incroyable... Je pourrai parler d'elle pendant des heures tant elle me fascine. Elle n'avait que des qualités.

 

Son apparence ?

Vous imaginez un ange sans le moindre défaut, c'est elle ! La décrire serait une insulte tellement les mots sont faibles.

 

Son travail ? 

Je n'ai jamais vraiment compris son travail mais c'est normal, j'étais trop petite et ça m'était égal. Quelque-chose comme responsable leadership. C'est sûr que c'était quelque-chose d'important. Lorsqu'elle parlait, tout le monde l'écoutait. Elle était l'incarnation de l'autorité elle même.

 

Notre relation ? 

Rien que sa présence suffisait à m'apaiser malgré... Malgré quoi ? Je ne sais pas, c'est dur de se souvenir... Sans doute que les autres n'étaient pas très gentils à mon égard. Je les comprends, notre relation était si forte et pure qu'ils ne pouvaient être que jaloux !

Cette femme venait souvent me voir... Enfin non, pas assez souvent. Ou bien peut être que c'était parce qu'elle me manquait trop lorsqu'elle n'était pas à mes côtés... Mais ce n'était pas sa faute, elle était "overbookée" et je ne devais être qu'une petite fille capricieuse. Les années sont passées à une vitesse folle.

Pourquoi je suis restée dans cet hospice pour enfants malades ? 

J'étais atteinte d'une maladie rare, j'avais un retard de croissance assez important. Un problème d'hormone de croissance. La somatotropine sécrétée par l'hypophyse. Je m'en souviens bien, c'est elle qui me l'avait expliqué.

Mais aujourd'hui tout va bien, comme quoi les rumeurs disant qu'elle était mal intentionnée sont infondées, vous voyez bien.

Comment ? Par rapport à l'événement ? 

Ah, cette triste affaire... Une honte que des gens puissent la suspecter de quoi que ce soit. De ce que j'ai compris, des partenaires jaloux de Katie... Heu... Mademoiselle Masineau ont essayé de faire pression sur elle afin de l'obliger à me... Pardon... L'obliger à quitter l'établissement. Vu qu'elle refusait, ils ont commencé à se montrer plus agressifs.

ILS L'ONT BLESSE ! ILS ONT BLESSE MA KATIE !

Pardon, c'était traumatisant.

Tout ce dont je me rappelle de la soirée c'est des cris. Puis de la voir, elle, réconfortante, sereine malgré la situation... Elle saignait. Elle m'a dit de rester calme, de me cacher et qu'elle reviendrait me chercher. Ce que j'ai fait. J'étais une jeune fille obéissante. J'ai attendu longtemps... Jusqu'à ce que vos collègues me retrouvent. J'avais trop faim pour leur échapper, j'étais fatiguée mais je ne voulais pas la décevoir. J'ai essayé de m'échapper mais vous m'avez rattrapé.

Heureusement, vos collègues n'étaient pas comme ces méchants qui lui avaient fait du mal.

Depuis ce jour ? 

Et bien, j'ai continué mon séjour dans l'hospice même si c'était dans un autre bâtiment. J'espérai secrètement qu'elle reviendrait me cherch... La revoir. Je me disais que si je restais là bas, un jour elle reviendrait. J'ai continué mes études et j'ai fini par vaincre ma maladie. Je travaille toujours dans le même milieu comme ça peut être qu'un jour je la reverrai. Je n'ai jamais vraiment réussi à avoir beaucoup d'amis et je suis toujours célibataire. Depuis ce jour, j'ai comme passe temps d'aider une association spécialisée dans la recherche de personnes disparues.

Pardon, heu, oui, oui, je vous préviendrai si jamais je la revois. D'ailleurs messieurs les policiers, de votre côté, vous n'avez toujours aucune nouvelle d'elle ?

 



Rapport d'enquête de la préfecture de police de Colombie Britanique

Ville de Victoria - île de Vancouver

Enquête sur la disparition de Madame Katie Masineau

Soupçonnée dans l'affaire de l'hospice de Carnduck Place

Triple meurtre, usurpation d'identité professionnelle, maltraitance d'enfants et chantage



13/03/2018
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour